Quelque part entre 1970 et 1980

Tout le monde semble s’accorder à critiquer le caractère cyclique de la mode et ses retours incessant de tendance d’une année sur l’autre. Rappelez vous l’écossais il y a quelques années. 2009 n’échappera pas à la règle… Car cette année deux courants tentent le come back et ont déjà envahis les vitrines du monde entier pour un conflit d’influence : bucheron versus électro.

Comme l’a décrit Pauline récemment, il y a ce courant mode ultra électro défendu par la clubbeuse Lady GaGa, des couleurs flashies et un univers très années 80 qui se mélange avec le style JUSTICE du clip D.A.N.C.E. : des couleurs difficiles à porter coupées avec du noir ou du blanc. La Reebok est remastorisé (comme chaque année) dans tous les styles, le breakdancer inspire un look de rue à la limite de l’excès qu’on croise un peu partout avec une casquette et/ou des lunettes de vue (vraies ou fausses) forme Ray Ban Ray Charles. C’est le grand retour de Nike avec son modèle Hijack, en plein dans la tendance. Pour les filles comme GaGa, le retour des années 80 se fait avec plus de finesse, sur un ton disco et s’arrange parfaitement avec le tregging. Le look électro Tom Boy fait rage, la fille met elle aussi des casquettes, des grosses lunettes, fautes de pouvoir copier l’égérie du courant Lady GaGa avec ses lunettes boules à facettes, ses cuirs, ce haut porté pour Just Dance.

En opposition c’est le look totalement seventies qu’on retrouve chez le copain de Harvey Milk, le macho man moustache/chemise de bucheron. Le bear vient contrer le breakdancer et cette mode a pris, beaucoup trop, à tel point que les filles piquent les chemises des garçons pour en faire des robes. Le look boyfriend tendance relaxe fait rage sans réelle tête de file. C’est un vintage léger, la chemise à carreaux n’étant pas si loin de nous que ça et elle est surtout encore portée par les vrais bucherons et se déclinait la saison dernière en différents tons et couleurs. Pepe Jeans essaie de créer l’innovation en réduisant les carreaux, H&M vous propose la chemise en vert pomme, au Sentier on vous en a fait des robes sur une déclinaison de gris.

Devant ce dilemme modeux voici quelques réponses si vous hésitez maintenant entre 70 et 80, entre Harvey Milk et Lady GaGa. Le bucheron ne durera car il ne rentre dans aucun courant. A consommer avec modération donc, car obsolète l’hiver prochain.

L’electro marche mais vous impose un positionnement fort et une image difficile à effacer. Attention surtout à ne pas échouer sur la piste lors de votre prochaine soirée au risque de passer pour un imposteur, Electro implique des responsabilités en terme d’attitude sur le dancefloor. L’idéal dans l’histoire c’est de mixer électro léger et tendance bucheron, c’est mon E.Y.P.S. en image.
lookgary
1 Fausses lunettes de vues damier (20€, Cambden Market Londres), 2 Doudoune NYLON bleue (20€ Uniqlo Londres), 3 Chemise bucheron verte (24€ H&M), 4 Tee Shirt « I love NY » noir (une poignée de $ à NY)

Une réflexion sur “Quelque part entre 1970 et 1980

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s