Un magazine de plus…

Que vous dire de plus sur Another Magazine que vous ne saviez déjà ? Une soirée super hype pendant la fashion week avec le gratin de la mode mondiale au Palais de Tokyo. Un bi-annuel plutôt discret qui se vend en ce moment à Paris chez Colette. Mais surtout une série de photos événement intitulée « 10 ans de style » avec une brochette d’icônes mode ou wanabees revisitée par nos plus belles enseignes.

Voici un échantillon d’une décennie de style, classé avec la plus grande subjectivité. Je n’en montrerai pas plus, allez acheter le magazine.

La plus significative

Etait attendu bien évidemment les jumelles Olsen qui, reconverties modeuses depuis le lancement de la marque Olsen (au Printemps à Paris depuis cet été), s’affichent en Calvin Klein sur une double page, mais posant séparément. Bien qu’elles rejoignent conjointement le cercle très fermée des créateurs de mode américainne le 21 octobre prochain, les sœurs Olsen nous démontrent une fois de plus la particularité de leur ressemblance car pour un même magazine, un même créateur et une même plastique (pas étonnant pour des jumelles) les styles divergent. Certains leurs prêtaient alors des rôles, jurant que le duo repose sur un équilibre entre le business (incarné par la sérieuse Ashley) et l’image (de la stylée Mary-Kate), qui serait aujourd’hui la clé du succès de la reconversion des sœurs Olsen.

Mary-Kate et Ashley Olsen en Calvin Klein

Mary-Kate et Ashley Olsen en Calvin Klein

La plus symbolique

Une autre icône s’est glissée dans ce dernier numéro de Another Magazine et pas des moindre : notre Anna Wintour nationale, Carine Roitfeld, de  moins en moins discrète. Vue dernièrement à 7 à 8, Carine Roitfeld était de tout les défilés et nous livre en exclu son analyse des collections Printemps / Eté 2010 sur son blog le vogue.fr.

Forcément, pour le magazine, aucune fausse note. Carine a 55 ans et pourtant continue de s’imposer en Martin Margiela avec autant de Glamour. Initiatrice de tendances, elle marque à tout jamais la collection Automne / Hiver 2009 en reprenant ses principaux hits : le léopard et les cuissardes et prend la pose comme peu de rédactrices de mode savent le faire. Mais ne l’oublions pas, avant d’être propulsée à la tête du Vogue français, Carine jouait déjà dans la cour des grandes car en plus d’avoir été mannequin à ses heures perdues elle a été pendant la période Gucci / YSL la muse de Tom Ford, rien que ça.

Carine Roitfeld Maison Martin Margiela Another Magazine

Carine Roitfled en Maison Martin Margiela

La plus mélancolique

Après ces trois featurings de taille l’édition Automne / Hiver 2009 de Another Magazine gagnait déjà à être classé dans les indispensables de la presse papier. Ce qui le rend culte, c’est d’avoir su jouer avec des icônes moins évidentes pour les transformer en vraies princesses de mode. A commencer par Michelle Williams, angélique en Louis Vuitton. Contrastant avec la typologie noir et blanc du magazine, elle illumine tel un ange auréolé, triste sort qu’on lui a attribué depuis la mort d’Heath Ledger.

Michelle Williams Louis Vuitton Another Magazine

Michelle Williams en Louis Vuitton

La plus controversée

De même, la cover girl du magazine n’est autre que Natalie Portman, en Lanvin. Une photo d’une extrême simplicité mais d’une grande efficacité, qui soulève quelques questions existentielles : Comment une défenseuse de l’environnement qui a lancé sa marque de chaussures bio peut-elle s’habiller avec des vêtements d’une marque qui utilise la fourrure d’embryon de moutons ? La mode est parfois plus forte que la controverse.

Natalie Portman en Lanvin

Natalie Portman en Lanvin

La plus historique

Voir Vanessa Paradis en Chanel Haute Couture était presque comme immortaliser les retrouvailles de deux amies éloignées, réunies pour une occasion bien particulière. Souvenez-vous, Vanessa Paradis c’était Coco Chanel, cet oiseau qui sifflait en se balançant dans une cage avec un flacon de Coco. Tellement vintage qu’on aurait envie de la revoir comme on écouterait un bon vinyle de groupes de rock défunts.

Vanessa Paradis en Chanel

Vanessa Paradis en Chanel

La plus surprenante

Et pour terminer, la plus surprenante collaboration de ces 10 ans de style restera pour moi la sublime Blake Lively en Ralph Lauren. Notre Serena Van Der Woodsen un peu conne du trop célèbre Gossip Girl nous montre cette fois qu’elle peut être autre chose qu’une spoiled bitch refoulée et envoie au placard ses copines Taylor, la punkette et Leighton, trop simple pour la dernière couverture de Cosmo. Et plutôt deux fois qu’une, le message de Blake est clair, pour Another Magazine elle nous affirme que la vraie icône de Gossip Girl, c’est elle.

Blake Lively en Ralph Lauren

Blake Lively en Ralph Lauren

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s