La polémique Lilo

lilo et estrella

Lindsay Lohan conseillère artistique des créations Ungaro…
Catastrophe stylistique ou génie marketing ?
Les deux mon capitaine !!!

Petit retour en arrière…
La nouvelle est tombée le 9 Septembre dernier, comme un cheveu dans la soupe.
Lindsay Lohan est désignée pour accompagner la nouvelle directrice artistique des créations Ungaro, Estrella Archs. Précisons quand même que cette dernière doit justement son poste à Lilo dont la nomination a précipité le départ de Esteban Cortazar, ancien DA de la Maison.
L’annonce fait alors l’effet d’une bombe dans toute la fashion sphère.

Capture d’écran 2009-11-09 à 15.41.26
Pas la peine de vous présenter Lindsay Lohan, socialite et clubbeuse invétérée, mondialement connue pour ses déboires sentimentaux, ses démêlés judiciaires, ses abus de drogues et d’alcool, ses troubles alimentaires, ses séjours à répétition en réhab etc. Mais à part ça ? Rien. On ne compte pas sa pseudo carrière, bien trop désastreuse pour peser en sa faveur.

Ces premiers pas dans la mode ? Lindsay c’est d’abord un certain sens du look, même si ça ne compte pas non plus, puisqu’il est le fruit du travail de Rachel Zoe! C’est aussi une ligne de leggings plus que banale 6126 avec un positionnement qui résume à lui tout seul le concept Lilo : « The body is meant to be seen, not all covered up ! ».

Faire le Buzz…
Une couverture médiatique, voilà sans doute ce que recherchait Mounir Moufarrige, président de la Maison Ungaro. Il faut dire qu’il su créer « l’électrochoc » qu’il recherchait. Toute la presse, toute la blogosphère, et tout les acteurs de la mode y sont allé de leur commentaire, et y sont souvent allé très fort.
S’attirer les foudres des dieux de la mode peut s’avérer être une stratégie payante. Parce qu’en effet « ce qui compte avec les critiques ce n’est pas qu’elles soient bonnes ou mauvaises, mais qu’elles soient en première page », Bernard Arnault.

Si l’on considère cette nomination comme une stratégie de shock-vertizing, alors oui, elle est un pur succès.
Jamais un défilé n’aura été autant attendu (attendu au tournant plus exactement), chacun ayant hâte de voir Lindsay se planter littéralement. Et Lilo n’a pas fait mentir une seconde ses détracteurs : le résultat, prévisible, était comment dire… franchement médiocre !

Le Women Wear Daily a exprimé son « embarras » quant au défilé, Style.com n’hésite pas à le qualifier de « mauvaise blague ». Le Los Angeles Times parle carrément du « défilé de la honte », et pour le New York times, Lindsay chez Ungaro est aussi inconcevable qu’un BigMac dans un restaurant trois étoiles !

Un peu dur ? Constatez par vous même…
Capture d’écran 2009-11-06 à 00.21.20De l’ultra-court, ultra-moulant, ultra-rose, bref du pur Lilo !  D’ailleurs on ne retrouve ni l’esprit Ungaro ni même la patte Archs.

Juste pour comparaison voilà un aperçu de ce qu’avait proposé Cortazar l’an passé.
Capture d’écran 2009-11-06 à 00.22.08 Mêmes modèles, mêmes longueurs, même couleurs vives et pourtant une allure complètement différente, non ?

Le buzz au secours du luxe…
Après tout pourquoi pas. Si ça part d’une bonne intention. Et surtout s’il ne s’agit que d’une opération ponctuelle. Au moins on ne pourra que plus apprécier encore le travail du designer qui prendra la relève.
C’est en tout cas le choix qu’a fait la Maison Ungaro, en perte de vitesse depuis le départ de son fondateur Emanuel en 2005.
A quand Britney chez Christian Lacroix?

Amandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s