Quand Prada s’installe au pays des cowboys (et de W.)

C’est au tour de l’italien Prada de publier un livre (ou plutôt mémoire de 706 pages !) qui retrace 30 ans au sein de la maison et de son univers culturel. Murccia Prada et Patrizio Bertelli nous offrent un aperçu des pièces les plus emblématiques pour mettre en évidence la doctrine Prada : « creativity, modernity, innovation ». Outre l’historique détaillé de la griffe, on retrouve des créations hors du commun à l’instar de la fameuse boutique éphémère qui surplombe le désert texan.

Oui parce qu’il faut le dire, c’est un scandale (même si je ne vis pas là-bas) ! Aucune boutique du prestigieux italien n’y est implantée. Alors, oui je le crie haut et fort : pourquoi un cowboy n’aurait-il pas le droit à la classe italienne ?

Ce n’est qu’un début mais à l’occasion du livre, Michael Elmgreen et Ingar Dragset, deux artistes berlinois, ont créé l’événement avec la sculpture d’une boutique éphémère en plein désert. Prada Marfa est né ! Yeahhh, baby ! Après tout Lucky Luke ne se plaindra pas de pouvoir faire du lèche-vitrine (parce que avouons-le, sa chemise jaune commence à dater… Vintage, oui ! Mais pas trop non plus…). Et puis, en fin de compte, c’est tout ce que nous pouvons faire, nous fashionistas, devant une boutique Prada. Vive le window shopping !

Julie B.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s